Minute n° 20 : Stay !!

Un jour, j’étais avec C. au cinéma et je me suis mise à rouspéter.  Et  puis l’autre jour, je suis allée au même cinéma avec C. (l’autre) et j’ai eu la rage au ventre (si si). Alors bon hein, moi j’aime bien les expressions toutes faites, mais en vrai quand chez Budum on a la rage au ventre on parle toute seule très très vite et après on vient chouiner sur Budum.

4sorbpzy

Et donc. Vraiment, sérieusement. Quand est-ce qu’on arrête de prendre les enfants pour des chiens ?  Parce que figurez vous qu’à l’U.-C. C. (en tout cas dans celui de L’Eurométropole®) (bouh et oui je suis une grognasse ça fait un certain temps que je vais dans des grosses chaines dégueulasses ), si vous avez le malheur de préférer les humain-es aux bornes (ou que les bornes sont en panne, re bouh), à l’U.-C.C. donc, il y a un règlement de bonne conduite affiché devant les guichets.

Et les deux derniers points de ce règlement racontent ceci :

IMG_20180106_2029060

IMG_20180106_2029107qu’est ce qu’on rigole

Voilà. Super, génial, magnifique. Moi déjà je me demande  qui sont ces gens qui décident de l’âge minimal requis pour avoir l’honneur de poser ses fesses sur un fauteuil en mousse.

Parce que tu vas voir quoi quand t’es un petit enfant ? ben oui, un dessin animé.  Je me demande bien quel-le sinistre personnage se sentirait outragé-e dans les tréfonds de son expérience du cinéma collectif par la présence d’un-e petit-e enfant devant un dessin animé. Ha mais j’oubliais, c’est vrai que le vrai cinéma à destination des vrai-es enfants (et pas de leur(s) accompagnant-e(s) plus âgé-e(s) ) ça existe de moins en moins. C’est sûr que si le-a petit-e mouflet-te qui partage notre précieuse salle pose des questions lors de l’une de ces envolées humoristico-trash (mais au second degré)  qui semblent en vogue ces derniers temps, ça va ruiner toute l’intrigue. C’est pour ça qu’ U. nous protège en décrétant qu’aucun-e pleurnichard-e, sans même le ou la connaitre ni savoir s’il ou elle est prête pour le spectacle, ne foulera le sol de sa précieuse salle avant ses 3 ans révolus.

c073466e3f7a20f4f4a154faf5cd8b11

Quand un-e marmot-te pleure en général, il se passe quoi ? Ben on console. Et oui. Au pire ça dure 5 minutes, au mieux on sort carrément. Personnellement, ça me gène beaucoup moins que cette meuf qui met ses godasses sur mon siège ou son pote qui raconte son plan resto de la veille. Mais non, un enfant qui pleure, c’est »l’horreur »,. C’est pas triste, c’est pas un peu embêtant, non, c’est pire qu’un shih-tzu qui a la gastro le soir du réveillon.

Je ne comprends pas. Je ne comprends pas cette définition globale de l’enfant qui est forcément chiant-e et dont la moindre manifestation sonore est considérée comme une nuisance. Comme la radio de la voisine tu vois, c’est chiant c’est bruyant, faudrait l’éteindre merde, j’arrive pas à me concentrer sur Olaf !

Heu... on parle où de ces petites saloperies là... Les enfants ? Bah, après les femmes et avant les chiens non ?

Heu… on parle où de ces petites saloperies là…?
Les « enfants » ? Bah, après les « femmes » et avant les « chiens » non ?

Je ne  comprends pas non plus le rapprochement systématique entre  enfants et clébards. Il y a ce resto qui commence par L. Pied d. M., dans la même ville, qui a également un règlement de bonne conduite (!) sur son site. Il y est stipulé que l’on peut venir avec des enfants (dans un resto de burgers, incroyable !) mais que s’ils sont trop bruyants, on est susceptible de nous demander de partir. Les chiens sont en revanche tolérés.

1ldhp0

Je ne comprends pas. Je comprends que l’on n’ aime pas certain-es enfants comme on peut ne pas apprécier certaines personnes, qu’on soit mal à l’aise en leur compagnie, que ça ne soit pas notre « truc » (sic). Moi-même ce n’est pas une espèce que j’avais pour habitude de fréquenter avant d’avoir la chance de travailler en jeunesse. Ça ne m’a jamais empêché de les respecter.

Pour information, les enfants sont des gens. Si on ne peux pas supporter d’entendre « ho maman/papa, ça dure encore longtemps le film ? » dix minutes après le début de Pan*, on va à la séance de 22 heures. Et Mammouth, si ta cuisine est trop raffinée pour elles-eux, c’est qu’elle l’est aussi pour moi.

Ça m’énerve.

*Façon sournoise de caser cette phrase que j’ai vraiment entendue de la bouche d’un chiot enfant de 5 ans, et qui m’a beaucoup fait rire car je pensais très fort la même chose. Mais on n’a pas le droit de le dire en vrai (quand on est grande). Et puis tous ces minis « shhhhhhhhhh » quand les pubs démarrent prouvent bien que les angelot-tes sont souvent les plus appliqué-es au cinéma.

4 réponses

  1. Attends… attends attends attends… Tu es en train de dire que tu trouves normal que des ENFANTS assistent à des FILMS POUR ENFANTS au cinéma ?!?

    Mais où va le monde ???

  2. Bah, c’est presque normal qu’on place les enfants et les chiens au même niveau, les deux se dressent, non ? Ah non, les deux s’éduquent… Maintenant, on achète des enfants comme on achète des chiens et on adopte des chiens comme on adopte des enfants… Dur de ne pas faire de corrélation -_-
    C’est triste mais pour beaucoup, c’est un peu ça.
    N’empêche que cette grande chaîne de cinéma organise des séances de films pour jeunes mamans accompagnées de leur bébés… donc je ne comprends pas leur règlement à la noix.
    Personnellement, j’ai été avec mes n’enfants au ciné avant leurs 3 ans, dans les cinémas du centre qui étaient très bien et mes loulous super sages, super impliqués et qui ne bronchaient pas du film parce qu’il était adapté aux tout-petits…
    Je trouve que la règle des 3 ans est choquante parce que le plus souvent les gamins qui pleurent (de plus en plus fort sinon ce ne serait pas drôle) et dont les parents s’en fichent ou sont incapables de les calmer et restent dans la salle pour en faire profiter tout le monde, ces gamins-là ont d’expérience et majoritairement plus de 3 ans… alors c’est le risque quand tu vas au cinéma à des heures où des enfants sont susceptibles d’assister à la séance mais si tu pouvais emmener tes propres enfants à 22h pour avoir la paix, tu le ferai sauf qu’avant un certain âge, c’est pas possible donc tu subis…

    • Je suis bien d’accord. De toute façon ce n’est qu’individuellement qu’on peut juger s’il est temps d’emmener un-e enfant ou pas quitte à se planter… et c’est individuellement qu’on tente de faire au mieux en fonction de nos exigences cinématographiques et de nos possibilités.Moi aussi enfants ou pas ça me gonfle quand c’est bruyant et je n’ai pas toujours envie ou la possibilité d’aller aux séances tardives). Je pense en plus que la plupart des amateur-ices de films d’animation respecte le public présent. J’ai par contre beaucoup de mal à supporter ces règles globales écrites et imposées par la chaïne elle même, c’est arbitraire et méprisants pour les enfants, et ça supprime du coup toute liberté de choix pour les parents. Heureusement qu’il y a encore de l’humain dans les cinémas du centre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.